Vous avez dit « bis » « cuit » / « biscuit » ?

C’est en profitant d’un tour de bateau ponton sur l’île-des-Moulins à Terrebonne (Québec) que j’ai appris l’origine du terme « biscuit ». Vous avez déjà un petit indice à la lecture du titre de cet article : « bis » « cuit ».

 

Les biscuits de matelot faisaient partie de l’alimentation de base des marins lors des expéditions. C’était une sorte de pain cuit deux fois: en retirant toute l’humidité de la pâte, le pain pouvait se conserver plus longtemps. Lors des grandes traversées, un des problèmes rencontrés étaient la conservation des aliments. Même la viande salée pourrissait et lorsque les denrées périssables venaient à manquer, ne restait plus que ce biscuit. Seulement, il fallait anticiper le moment du repas… Les biscuits devaient être trempés dans l’eau environ une douzaine d’heure pour les consommer.

La pâte était préparée avec de la farine, de l’eau, parfois du sel et un peu de graisse. Quand on a faim, on ne fait pas le difficile…

On appelle aussi ce biscuit galette de matelot ou biscuit de mer.

Voir aussi :

Il était une fois le Québec

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.